Gabrielle Tremblay #prose

Vitrine sur mes oeuvres, prose éclectique, douceurs et brutalités. Contient des éléments qui pourraient ne pas convenir à tout le monde.

je te crache ma bile ; compte les grumeaux qui me séparent de la prochaine relation sexuelle sans amour te ferai part de tous les détails croustillants du corps chaud … Lire la suite

26 novembre 2014 · Laisser un commentaire

Le parfum blanc

Le feu de la cheminée ondule sur les ornements et vient terminer son trait sur mon visage. C’est bientôt la fin de l’année. Je perçois encore les hurlements que l’on … Lire la suite

10 décembre 2013 · Laisser un commentaire

Broadway brûle – extrait –

« J’avais le visage dans le ciel le ciel dans le visage le visage le ciel la mer part et revient sur le sable comme l’amoureuse qui ne sait plus rien … Lire la suite

22 novembre 2013 · Laisser un commentaire

Réfraction

  Réfraction Samedi soir, vingt heures dix-huit, pas le début d’un crime quand même ; des tripeux de Western défilent devant mon visage tuméfié par une date qui a mal … Lire la suite

7 novembre 2013 · Laisser un commentaire

Mary

Little Mary peut rêver dans sa camisole trouée des Mets ou quand elle avale ses suicides devant l’ordinateur. Ce sont les seuls moments où elle peut être laide sans que … Lire la suite

23 octobre 2013 · Laisser un commentaire

Catherine

Les avortements s’étirent en lourdeurs. Le ciel se lève trop vite et détache la couverture opaque de la nuit. Une gale te dérange dans ta bouche (l’herpès peut-être?). Bourdonnements. Catherine … Lire la suite

24 septembre 2013 · Laisser un commentaire

Balle

Tes griffes dans mes cheveux grosses pattes absurdes, sans itinéraire sauf les cratères les garçons goûtent la honte tu grognes ; lamentation d’animal happé par une voiture ma tête coincée … Lire la suite

17 septembre 2013 · Laisser un commentaire
Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 27 autres abonnés